Comment bien interpréter les communications de nos chats ?

chat noir

Domestiqué environ -7000 à -4000 avant J-C  pour ses rôles dans la protection des récoltes contre les rongeurs, les comportements des chats ne sont pas toujours bien interprétés.

Comment communiquent les chats ?

Les postures et expressions faciales sont très importantes dans la communication du chat, ainsi que la position et les mouvements de la queue.

Chaque position du corps et de la queue associée à une mimique faciale donne l’humeur du chat, par exemple :

  • Chat calme : oreilles en avant, queue basse
  • Roulade :
    • chez la femelle, se fait lors de l’œstrus et envers les mâles
    • chez les jeunes mâles, se fait envers les mâles adultes en signe de « soumission »

Les chats communiquent aussi par les odeurs, notamment pour définir leur territoire. Le chat étant un animal territorial exclusif, il marque les limites de son espace et prévient les autres chat de son passage, ce qui peut éviter les rencontres indésirables entre rivaux notamment.

Exemple de l’urine :

Chatons, jeunes et femelles adultes recouvrent leur urine avec de la terre ou de la litière, ce qui est souvent interprété comme le fait de masquer l’odeur. Mais les autres chats s’en approchent et sentent : moins l’urine de l’animal est connue, plus longtemps le chat la sent → il relève les informations olfactives.

Mâles : marquages délibérés par des giclées contre une surface verticale (aussi vu chez la femelle adulte) : variable en fonction de l’âge, de la territorialité ou peut-être de la densité. C’est notamment un moyen de dissuasion et un marquage des chemins communs à plusieurs chats dans le but d’éviter les confrontations : selon la « fraîcheur » de l’urine.

Puis viennent les vocalisation ou miaulement.

Les miaulements agonistiques sont plus longs et d’une fréquence plus basse que les miaulements affiliatifs.

Les vocalisations les plus courantes sont des miaulements de salutation entre chat ou envers l’homme, des miaulements insistants aigus ou rauques pour demander le jeu, ou dans l’anticipation de la nourriture. mais aussi les ronronnements lents, doux et bourdonnants indiquant un moment de bien être, ou des ronronnements plus grave, rapides et profonds en cas de situation de stress.

A ne pas confondre avec les signaux de menaces tels que les grognements par un son grave et long, les sifflements ou crachements : sons court et « explosifs » ou encore le feulement comme un miaulement grave et fort utilisés surtout dans les situations d’agression ou de douleur.

 

Alors comment interpréter les différentes postures ?

Identifier les postures de jeu

La signification des postures du chat - Étape 1

Lorsque le chat roule sur le côté et présente son ventre, c’est le signe d’une invitation au jeu.

Il peut aussi se mettre en position de chasse et mimer l’action de chasser. Si vous observez attentivement votre chat à ce moment, vous noterez qu’il est concentré sur l’objet de sa chasse qu’il ne quitte pas de yeux et juste avant de bondir sur sa « proie » ses pupilles se dilatent une fraction de seconde.

Identifier les postures de menace

  1. Les mimiques faciales

Lorsque les oreilles sont droites, ouvertes et orientés vers l’avant et que les yeux sont rond, le chat est calme ou neutre.

Un chat heureux aura les oreilles ouvertes vers l’avant, droites, les yeux plissés, et les pupilles fendues.

Lorsque le chat a les oreilles dressées, tournées vers les côtés et les yeux froncés, il est en colère et commence à menacer.

La chat agressif par peur présente les oreilles baissées, et les pupilles rondes et dilatées.

expessions faciales chat
Les expressions faciales du chat. (Overall, K. L. 2013.)
  1. Les postures de menaces

Si le chat marche avec la queue relevée, le corps redressé et fait des mouvements souples et bien décidés, c’est qu’il est tranquille et en confiance, qu’il veut attirer votre attention ou se promène sur son territoire.

Lorsqu’il arrondi le dos, baisse la tête, se gonfle, hérisse le poil et raidit ses mouvements le chat prend alors une posture agressive. Il cherche à impressionner son adversaire et risque d’attaquer si on ne le laisse pas tranquille.

Si le chat se sent agressé, il se rapproche du sol tandis que lorsqu’il est l’agresseur le chat se dresse le plus haut possible sur ses pattes.

Positions du chat
Les postures du chat (Overall, K. L. 2013.)
      1. Les mouvements de queue

Lorsque le chat est concentré il fait de petits mouvements brusques du bout de la queue.

A l’inverse des mouvements de queue rapides et agités, une queue qui balaie le sol indiquent un chat irrité ou en  colère.

Enfin, le chat gonfle sa queue pour se montrer le plus imposant possible lorsqu’il menace.

les différentes position de queue du chat
Significations des positions de queue du chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s